DEVENIR ENTREPRENEUR : ÉCHOUER POUR RÉUSSIR

« Il faut aimer l’échec »

La vie est pleine de moments, et beaucoup de ces moments peuvent être des échecs. Mais chaque échec est une occasion d’apprendre de ces erreurs, ce qui mène au succès. Il semble qu’au fur et à mesure que nous progressons dans une société axée sur la technologie, la société s’attend à ce que nous n’échouions pas. Après tout, l’échec signifie la perte d’argent. Et personne ne peut se le permettre… Mais les rôles ont changé, et maintenant il faut échouer pour réussir.

Être à la tête d’une entreprise phare, pionnière dans son secteur, est une position où l’on est voué à l’échec.

Ken Jones, le directeur du Wolff Center for Entrepreneurship de l’université de Houston, dit sans cesse à ses étudiants d’échouer tôt et souvent. C’est la principale leçon que tout entrepreneur ou homme d’affaires devrait apprendre et accepter.  La réussite découle de ces échecs.

Accepter l’échec

Thomas Edison a dit : En donnant aux employés les moyens d’agir en cas d’échec, toute l’entreprise aura la possibilité de connaître une croissance positive. Se relever, c’est accepter et soutenir quelque chose (l’échec) de plein gré et avec enthousiasme. Chaque employé de chaque entreprise doit accepter pleinement que l’échec mène au succès. Créez une atmosphère dans laquelle il est acceptable d’échouer, donnez à votre business la liberté d’échouer

« On nous a rendu utopiste et conditionné, comme si le monde était carré et que la vie était simple »

Encourager l’échec

Définir la capacité à encourager l’échec comme la capacité à stimuler le développement. Si une organisation considère l’échec comme un processus de développement, pour aller d’un point a à un point b, le terrain sera surement semé d’embûche, mais il faut mettre les pieds dans le plat et tirer les leçons de ses erreurs.

Dans leur quête pour construire le premier avion réussi au monde, Orville et Wilbur Wright ont connu de nombreux “échecs“.  Les frères ont considéré chaque avion qui s’est écrasé, chaque os cassé et chaque vol d’essai raté comme une simple occasion de trouver la bonne combinaison de variables pour que leur appareil puisse voler.  En fait, leur collecte et leur analyse de données (c’est-à-dire leurs “échecs”) sont ce qui les a distingués des autres dans la course au vol et, finalement, a conduit à leur succès.  S’ils avaient décidé de jeter l’éponge en raison de leurs échecs répétés, le monde aurait probablement dû attendre un peu plus longtemps le premier avion.

Accepter l’échec

Accepter l’échec, c’est croire pleinement que le succès est un sous-produit de l’échec. Les erreurs se produisent, la clé réside en la façon dont vous percevez vos erreurs et dont vous vous en remettez.  Si vous considérez chaque erreur comme une chance d’apprendre quelque chose de nouveau, alors le succès suivra.

Par exemple, disons que vous n’aviez pas prévu que le marasme économique durerait aussi longtemps, les bénéfices sont en baisse et les liquidités sont insuffisantes, vous avez fait une erreur de jugement et vous devez maintenant décider de la meilleure façon de la corriger et d’en tirer les leçons.  Plutôt que de vous reprocher de ne pas avoir vu venir les problèmes, élaborez un plan pour y remédier.  Trouvez des moyens d’améliorer votre trésorerie et agissez dès maintenant.  Prévoyez un plan de survie jusqu’à ce que la situation s’améliore, ainsi qu’un plan pour vous maintenir sur la bonne voie une fois que vous serez sorti de l’auberge.

« Mon dernier échec est que je ne suis pas très discipliné par rapport à ma diète»

De l’échec à la réussite

Les êtres humains vacillent parfois sous la pression, les pilotes s’écrasent et les plongeurs se noient. Sous le regard de la compétition, les joueurs de basket-ball ne trouvent pas le panier et les footballeurs ne trouvent pas le but. Lorsque cela se produit, on dit diversement que les gens ont “paniqué” ou, pour utiliser le langage sportif, on dit qu’ils ont “perdu“. Mais que signifient ces mots ? Les deux sont des termes péjoratifs, perdre ou paniquer sont considérés comme aussi grave qu’abandonner, mais toutes les formes d’échec sont-elles égales ? Et que disent les formes d’échec sur qui nous sommes et sur notre manière de penser ?

 

Nous vivons à une époque obsédée par la réussite, par la documentation des innombrables façons dont les personnes talentueuses surmontent les défis et les obstacles. Mais il y a tout autant à apprendre des différents exemples dans le monde de l’entreprenariat qui ont profité de leurs échecs pour renverser la donner et réussir innombrables façons dont les personnes talentueuses échouent parfois

Pour voir ou revoir le podcast, cliquez sur ce lien Youtube

Les podcasts sont aussi disponibles sur toutes les plateformes de Podcasts

Cliquez ici pour écouter le Podcast sur Spotify

Cliquez ici pour écouter le Podcast sur Apple Podcast 

Cliquez ici pour écouter le Podcast sur Google Podcast 

Cliquez ici pour écouter le Podcast sur Stitcher 

Cliquez ici pour écouter le Podcast sur Overcast 

Cliquez ici pour écouter le Podcast sur Castro

Cliquez ici pour écouter le Podcast sur Castbox

Cliquez ici pour écouter le Podcast sur RSS Feed

 

LIENS UTILES


Mon Livre GRATUIT :

www.saadben.com/livre

Rejoignez notre communauté sur Facebook

https://www.facebook.com/saadben.ecommerce

Abonnez vous à notre chaine Youtube:

https://www.youtube.com/c/SaadBenBusinessEnligne/videos

VOUS SOUHAITEZ ALLER PLUS LOIN ? Obtenez le soutien de plus de 4000 membres en Dropshipping  https://www.facebook.com/groups/25280

Parlez moi sur Instagram :

https://www.instagram.com/saad.ben_/

Récupérez ma checklist antiban Facebook :

https://concours.saadben.com/24504  

Bénéficiez d’une période d’essai gratuite sur l’abonnement Shopify :

https://bit.ly/3fTnEKX

 

 

Partage le post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email